L'huile d'olive secrets et bienfaits

Publié le par Yannick DRAYON-KNOPPERS

L’olivier, véritable mythe, symbolise parfaitement la vie et semble aussi vieux que le monde. En effet, les premières traces de plantations remontent à 3000 ans avant J.C.

Les Phéniciens exportaient l’huile d’olive en bateau vers l’Afrique du Nord et les Grecs fournissaient les Etrusques. Rome la fit voyager dans tout son empire, jusqu’en Inde. Au 19ème siècle, en France, l’olivier a pris un essor considérable, ou l’on n’a pu compter jusqu’à 26 millions d’arbres en 1840.

Suite à la première guerre mondiale, la vigne gagne du terrain sur les champs d’oliviers et les huiles étrangères concurrencent de plus en plus celles d’origine française. On ajoutera à cette concurrence les gels historiques et rigoureux des hivers de 1929 et 1956, pour comprendre pourquoi il ne restait plus que 3 millions d’oliviers au début des années 1960.

Nous avons tous entendu parler des bienfaits de l’huile d’olive. Depuis des millénaires, elle ravit le quotidien des habitants du bassin méditerranéen. Chaque Français en consomme en moyenne 1,4 litre chaque année (c’est la deuxième huile la plus consommée en France) tandis que la Grèce se place au 1er rang des consommateur avec plus de 20 litres par an par habitants, devant l’Espagne (12,6), l’Italie (12,3) et le Portugal (6,9 litres).

Je vous propose aujourd’hui de découvrir les bienfaits de cette huile qui servait il y a des centaines d’années pour l’alimentation, pour médicaments (dans la préparation de potions), pour chauffer les muscles, pour nourrir les cheveux, dans la composition des savons… Elle brûlait aussi dans des petites lampes de terre cuite ou de bronze.

La commission Européenne formée de spécialistes (nutritionnistes, cardiologues, lipidologues et spécialistes de santé publique) a défini ainsi à Rome en 1997 que le régime méditerranéen apparaît être le plus sain et le mieux adapté car il est pauvre en acides gras saturés, riche en glucides et en fibres. Il a une teneur élevée en acides gras mono-insaturé qui proviennent pour l’essentiel de l’huile d’olive.

L’huile d’olive a bien d’autres usages et ses bienfaits interviennent dans différents domaines. Elle lutte contre la Toux nocturne (une CC d’huile d’olive mélangée à du miel avant le coucher), son acide oléïque hydrate et nourrit la peau de façon naturelle et aide à diminuer la sensation de faim, l’oméga 9 et les polyphénols que contient l’huile d’olive aideraient à ralentir le vieillissement des cellules de la peau, est un lissage naturel pour les cheveux.

Dans l’antiquité, les sportifs grecs utilisaient même de l’huile d’olive pour assouplir leurs muscles avant des compétitions ou leurs entrainements

Autant d’éléments qui nous pousse à toujours avoir de l’huile d’olive chez soi…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article