Le kéfir un atout santé

Publié le

Après une période de vacances durant laquelle nos habitudes alimentaires ont été quelque peu bouleversées, il est important de se reprendre en main…

 

C’est pour cela, qu’aujourd’hui , je vais vous parler d’un produit naturel qui va vous permettre entre autre chose d’activer votre système digestif, de diminuer l’acidité de votre estomac ou encore de réguler votre taux de cholestérol : le kéfir de fruit.

 

Le kéfir est une boisson fermentée à base de grains de kéfir, lesquels sont en réalité un groupe de bactéries, levures et polysaccharides. Cette boisson est originaire du Caucase, une région située entre la Russie et la Géorgie. La fermentation du kéfir, comme tout processus de lactofermentation, ensemence nos intestins, qui sont notre second cerveau, pour optimiser notamment leur travail de tri et d’évacuation des déchets alimentaires.

 

On peut faire du kéfir de fruits, aussi appelé kéfir d’eau, et c’est d’ailleurs la version la plus saine et écologique. Pour cela, il vous faudra des grains de kéfir, de l’eau pure, du sucre complet, du citron, des figues ou autres fruits séchés. Le sucre étant transformé durant le processus de fermentation, le kéfir ne pose donc pas de problème lié à la consommation de sucre. Il existe toutes sortes de variantes de recettes, dont certaines avec de l’eau de coco.

 

L’on peut aussi faire du kéfir de lait, sachant que la lactofermentation transforme le lactose en ferments lactiques, ce qui limite les problèmes d’intolérance. Les grains de kéfir seront alors différents, car ils ne sont pas constitués des mêmes bactéries.

 

En effet, nos intestins ont besoin d’être colonisés par des bactéries amies. 

 

Les bactéries présentes dans nos intestins jouent un rôle essentiel dans notre santé. Ainsi, parce que les bactéries et levures présentes dans le kéfir sont dites « probiotiques », elles lui confèrent de nombreux bénéfices.

 

Quand ces dernières sont présentes en proportion suffisante, le système digestif fonctionne à la perfection et les nutriments sont parfaitement assimilés. La digestibilité des aliments est améliorée, car les bactéries scindent les gros nutriments en plus petits, les rendant dès lors biodisponibles pour l’organisme. 

 

Dans le côlon, elles décomposent les aliments qui n’ont pas pu être métabolisés par l’intestin grêle et activent l’élimination des substances toxiques. Elles régulent également l’acidité de l’estomac.

 

Le kéfir est recommandé pour ceux qui doivent prendre ou viennent de prendre des antibiotiques puisqu’il rétablit la flore intestinale détruite par les antibiotiques.

 

De manière générale, toute la flore intestinale est réensemencée par de bonnes bactéries, contribuant ainsi à une santé optimale. Par ailleurs, le transit intestinal est activé, ce qui permet une amélioration des problèmes de constipation.

 

La flore intestinale influe également sur l’épaisseur et le renouvellement de la muqueuse intestinale, ce qui fait qu’elle évite le phénomène de perméabilité intestinale, cause de nombreuses intolérances alimentaires. Les matériaux alimentaires non-digestibles ne se retrouvent pas en circulation dans le sang, mais sont dégradés à l’intérieur des intestins, ce qui joue un rôle immunologique.

 

D’autre part, Les ferments lactiques que le kéfir contient ont des effets antibactériens et protègent ainsi l’organisme des infections. En effet, les bactéries probiotiques limitent la possibilité de croissance excessive des germes pathogènes et la putréfaction des bactéries dans les intestins. Véritable désinfectant naturel, il favorise en outre le métabolisme et la respiration cellulaire.

 

Concernant le dosage, il est intéressant de boire un grand verre de kéfir le matin à jeun et/ou avant un repas. Pour les diabétiques ou les femmes enceintes, il est toujours conseillé de demander l’avis de son médecin. Il y a 0,5% d’alcool dans la boisson finale. 

 

Les grains de kéfir sont des organismes vivants. Pour ne pas bloquer ou tuer les grains de kéfir, il est important de prendre quelques précautions:

 

  • la préparation de la boisson nécessite une hygiène stricte. Si le liquide a une odeur, un goût ou une couleur bizarre, il vaut mieux jeter le jus et recommencer une nouvelle culture
  • si vous voulez utiliser de l’eau du robinet, il faut la faire bouillir pour faire partir tout le chlore. Il faut attendre que l’eau ait refroidi avant de l’utiliser dans la préparation. Vous pouvez éviter cette étape en utilisant de l’eau minérale en bouteille.
  • Les fruits frais doivent être lavés ou pelés pour ôter toute trace de pesticides (ou autre produit phyto-sanitaire). Vous pouvez éviter cette étape en utilisant des fruits bio
  • Les fruits secs doivent être exempts de conservateurs
  • Il est important d’ajouter un fruit acide (de la famille des agrumes ou ananas,…) car les grains ont besoin d’un pH compris entre 3.0 et 4.6. L’acidité évite également le développement de moisissures dans la préparation
  • Il faut éviter d’utiliser tout récipient ou ustensile métallique (argent ou aluminium). Préférez des ustensiles en plastique, en bois ou en verre
  • Le pot contenant la préparation en cours de fermentation ne doit pas être placé dans la lumière directe du soleil, afin d’éviter toute surchauffe et destruction des bactéries et levures.
  • De même, il faudra éviter de le placer dans un lieu ayant des températures extrêmes.

 

RECETTE SIMPLE

 

Ingrédients :

  • un grand récipient type gros bocal avec couvercle hermetique
  • 3 cuillères à soupe de sucre (roux de préférence ou blanc). Evitez le sucre complet (bien que tres bon pour la santé, j’ai trouvé le kefir fade avec le sucre complet).
  • 2 grosses cuillères à soupe de grains de kéfir de fruit
  • 1 l. d’eau de source
  • 2 figues sèches
  • 2 Rondelles de citron, soit un demi citron jaune

 

Préparation :

  • Mettre dans le récipient tous les ingrédients.
  • Remplir d’eau de source (sans remplir a ras bord, laissez un espace)
  • Fermer le couvercle du bocal
  • Laissez à température ambiante à l’abri de la lumière
  • Quand les figues remontent en surface (24 Heures environ), la boisson est prête.
  • Placer un saladier et filtrez le tout avec une passoire fine (Pas de métal)
  • Récupérer le jus du citron
  • Jetez les figues
  • Récupérez les grains de Kéfir, rincez-les et remettez dans le bocal pour recommencer un nouveau cycle.
  • Mettez le liquide directement en bouteille (bouteille en verre type limonade)
  • Garder 2 jours a température ambiante
  • Au bout de 2 jours environ, mettre au réfrigérateur pour stopper la fermentation et consommer..
  • Faire uniquement la quantité que l’on consomme par jour.
  • La boisson se conserve ensuite quelques jours au réfrigérateur Si l’on attend trop longtemps, le kéfir deviendra trop acide et imbuvable.

Bonne dégustation !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article